Archives pour la catégorie La médecine palliative

Quelle modalité de financement pour les soins palliatifs ?

Alors que la nécessité de développer les soins palliatifs est constamment réaffirmée par les différentes instances concernées, la question demeure quant aux modalités précises de leur financement. La « T2A » (tarification à l’activité) serait-elle la pire de ces modalités, à l’exception de toutes les autres ? Éclairage pédagogique du Dr Bernard Devalois, Chef de service de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital de Pontoise (Val-d’Oise) et ancien président de la SFAP (Société française d’accompagnement et de soins palliatifs).

Dr Bernard Devalois

Dr Bernard Devalois

La Tarification à l’activité est-elle le pire des systèmes de financements des activités de soins palliatifs, à l’exception de tous les autres ? Le problème du mode de financement des établissements de santé est particulièrement complexe à résoudre. Avant 1984 ce financement était directement lié aux nombres de jours d’hospitalisation réalisés (tarification au prix de journée : recettes = nombre de jours x prix de journée variable selon le service concerné). Il a été remplacé par le système de la dotation globale (attribution d’une somme annuelle pour l’établissement, supposée lui permettre de faire face à ses dépenses).

Lire la suite

Fraternité, j’écris ton nom

Les bénévoles jouent un rôle aussi discret qu’important dans l’accompagnement des personnes en fin de vie. Président du collège « Associations de bénévolat » au sein de la SFAP, M. Philippe Le Pelley Fonteny apporte des éclairages sur le rôle des bénévoles en tant que témoins de fraternité.

Philippe Le Pelley Fonteny

Philippe Le Pelley Fonteny

Il faut convenir que la visibilité des bénévoles d’accompagnement des personnes gravement de malades ou en fin de vie en France est insuffisante.

Pourtant le législateur a inscrit dans la loi de juin 1999 visant à garantir le droit à l’accès aux soins palliatifs pour tous la place incontournable du bénévolat d’accompagnement. Des bénévoles, recrutés, formés à l’accompagnement de la fin de vie appartenant à des associations, peuvent, avec l’accord de la personne malade ou de ses proches et sans interférer dans les soins, apporter leur concours en participant à l’ultime accompagnement du malade en confortant l’environnement psycho-social de la personne malade et de son entourage.

Lire la suite

Donner de la vie à la fin de vie

Alors que la proposition de loi sur la fin de vie a été adoptée en Commission des affaires sociales, le Dr Bertrand Galichon, président du Centre catholique des médecins français, revient sur les points essentiels de ce texte : la médecine palliative, la sédation et les directives anticipées.

Dr Bertrand Galichon

Dr Bertrand Galichon

Nous faisons tous l’expérience toujours renouvelée de constater qu’une vie vient se concentrer et dire toute sa vérité dans ses derniers instants. Y sommes-nous toujours ajustés ? Ne voulons-nous pas en garder toute la maitrise ? Une fois encore prenons le temps, le soin d’écouter ce que nous en dit François Cheng à travers ses « Cinq méditations sur la mort ». La fin de vie est un accomplissement. Une fin de vie, toujours mystérieuse et grave, est apaisée quand nous considérons intimement que les temps sont accomplis.

Lire la suite

La vie au coeur d’une Unité de soins palliatifs

En tant que responsable d’une Unité de soins palliatifs, le Dr Marie-Laure de Latour apporte un beau témoignage sur la réalité vécue au jour le jour dans son Unité. Après avoir décrit ce qu’est une USP, elle rappelle l’importance de la relation dans une démarche de « prendre soin » de la personne dans sa globalité. 

Dr Marie-Laure de Latour

Dr Marie-Laure de Latour

En acceptant de témoigner en tant que médecin exerçant au sein d’une Unité de soins palliatifs (“USP”), j’espère pouvoir vous transmettre un peu de ce que nous vivons chaque jour et surtout vous faire partager l’enthousiasme avec lequel nous le vivons .

Une USP c’est un service un peu particulier, souvent de petite taille, nous pouvons accueillir jusqu’à 6 patients, avec une équipe resserrée, composée d’infirmières et d’aides soignants, bien sûr, mais aussi une psychologue, un kiné, un cadre de santé, des bénévoles… sans oublier le médecin .

Lire la suite

La sédation et les marchands de sable

La proposition de loi présentée par MM. Claeys et Leonetti le 12 décembre dernier prévoit l’ouverture d’un droit à la « sédation profonde et continue jusqu’au décès ». Après avoir défini ce qu’est la sédation d’un point de vue médical, le Dr Sylvain Pourchet (ancien responsable d’une Unité de soins palliatifs) met en lumière le risque de glissement qui peut survenir autour de cette notion.

Si l’heure n’est pas encore venue d’analyser ce texte dans le détail, il convient d’affirmer, dès maintenant, la nécessité d’un supplément d’humanité qui nous permette d’assumer ensemble une « assistance socialisée en fin de vie ».

Dr Sylvain Pourchet

Dr Sylvain Pourchet

La sédation en soins palliatifs est une technique de soin issue de l’anesthésie, dont l’ usage s’est progressivement précisé depuis une vingtaine d’années. A l’occasion de la proposition de loi déposée par les députés Leonetti et Claeys, la technique a pris une nouvelle actualité au risque d’une certaine confusion sur ce qui peut fonder et légitimer une intervention médicale.

Lire la suite