La fin de vie est une trajectoire

Alors que la nouvelle loi sur les droits des patients et sur la fin de vie vient d’être adoptée, le Dr Sébastien Moine, médecin généraliste et doctorant en santé publique, met en garde contre la focalisation du débat sur des points tels que la sédation profonde et continue et les directives anticipées. Selon lui, la fin de vie doit être envisagée non pas comme une situation, mais plutôt comme une trajectoire qu’il faut accompagner en facilitant le plus possible l’accès aux soins palliatifs.

Dr Sébastien Moine

Dr Sébastien Moine

Un changement de perspective commence à faire son chemin dans notre pays, depuis quelques années. Cette avancée découle des résultats de l’épidémiologie observationnelle, mais également de travaux des sciences sociales dans le champ de la santé. Si son principe est plutôt simple, ses conséquences concernent chaque année plusieurs centaines de milliers de personnes en France. Cette perspective novatrice s’énonce ainsi : la fin de vie n’est pas une situation, mais une trajectoire.
Lire la suite

Loi Claeys-Leonetti : Oui à la culture palliative

Alors que la proposition de loi Claeys-Leonetti a été adoptée hier à l’Assemblée nationale et au Sénat, Mgr Pierre d’Ornellas et les membres du Groupe de travail sur la fin de vie signent ensemble cette tribune.

Mgr Pierre d'Ornellas

Mgr Pierre d’Ornellas

Les parlementaires viennent de voter une nouvelle loi sur la fin de vie. Ils ont heureusement écarté l’idée qu’une vie pouvait être inutile : oui, chaque personne est digne du plus grand respect jusqu’au terme de sa vie ! Ils ont maintenu que « l’obstination déraisonnable » est interdite : oui, prendre soin de la personne est plus essentiel que la seule poursuite de thérapies devenues disproportionnées !


Lire la suite

Témoignage sur accompagnement en fin de vie

Alors que la proposition de loi sur la fin de vie revient bientôt à l’Assemblée nationale, nous publions aujourd’hui un témoignage du Dr Vincent Massart, pneumologue à Rennes, tiré de sa longue expérience en soins palliatifs. Confronté à une demande explicite d’euthanasie de la part d’un patient, il a mis en œuvre les moyens nécessaires pour l’accompagner le plus dignement possible jusqu’à son décès.

Dr Vincent Massart

Dr Vincent Massart

La vraie histoire de l’homme qui voulait mourir

C’est l’histoire d’un homme d’environ 70 ans, adressé par son médecin, qui arrive en unité de soins palliatifs. Il souffre d’un cancer terminal entrainant des douleurs insupportables que les traitements n’arrivent pas à soulager. Le patient vient à peine d’arriver dans le service de soins palliatifs et déjà il est « sur les charbons ardents ».


Lire la suite

L’HAD et la sédation à domicile

Médecin coordinateur de l’HAD (Hospitalisation à domicile) du Mans, le Dr Benoit Chagneau présente, de façon pédagogique, le fonctionnement et les spécificités de ce dispositif. Il met également en lumière les enjeux d’une sédation à domicile, et notamment sa réversibilité.

Dr Benoit Chagneau

Dr Benoit Chagneau

L’organisation d’une HAD

L’Hospitalisation à Domicile (HAD) permet à des patients nécessitant des soins importants ou une surveillance rapprochée de retourner à leur domicile. C’est une prescription médicale, établie soit par un médecin hospitalier soit par le médecin traitant du patient. Une équipe soignante d’HAD se compose d’un médecin coordinateur, d’une infirmière coordinatrice, d’infirmières (salariées ou libérales), d’Aides-Soignantes, d’une assistante sociale et d’une psychologue. L’infirmière, éventuellement accompagnée d’une aide-soignante en fonction du patient, passe une à deux fois par jour chez chaque patient d’un secteur donné. Une infirmière est d’astreinte 24h/24 pour régler les problèmes techniques ou de soins. Le médecin coordinateur ne remplace pas le médecin traitant du patient qui reste en responsabilité. Cependant, le médecin coordinateur, diplômé en soins palliatifs, peut venir en appui technique du médecin traitant si celui-ci le désire. A noter que la moitié de notre activité sur Le Mans sont des accompagnements de soins palliatifs au domicile.


Lire la suite

La fin de vie : un défi éthique collectif

Mgr Pierre d'Ornellas

Mgr Pierre d’Ornellas

Communiqué du Groupe de travail de la CEF sur la fin de vie

La proposition de loi concernant la fin de vie arrive en deuxième lecture au Sénat. Elle a suscité de notre part deux prises de parole détaillées auxquelles nous renvoyons : la déclaration « Ne prenons pas le problème à l’envers ! » (20 janvier 2015) ; le livre « Fin de vie, un enjeu de fraternité », Salvator, mars 2015.


Lire la suite